Viviane Hussin

Tomber en faillite, ça prend des mois, voire des années… avec un sentiment de solitude extrême que j’ai moi-même connu.

Former de futurs entrepreneurs

Fâchée avec les mathématiques, mon diplôme d’enseignante en poche, je ne veux pas enseigner. Pourtant, ma carrière commence par un remplacement de professeur en comptabilité qui me réconcilie avec les chiffres ! Je crée un lien fort avec mes élèves. Je sais me mettre à leur place et les comprendre. Pendant 10 ans, je les amène à acquérir les connaissances, à les compiler et à les transformer en savoir-faire pour atteindre un profil d’entrepreneur.

Derrière les chiffres

La réorganisation de la Communauté française détruit toutes mes chances d’être titularisée. Changement de cap : je me forme à l’informatique naissante et rencontre un expert-comptable, humain et pédagogue. Il m’engage dans sa fiduciaire sous statut d’indépendante. Je passe alors de la théorie à la pratique et j’apprends vite.

Un jour, nous travaillons d’arrache-pied en période de déclaration de TVA. Je le vois occupé à autre chose et m’en étonne. « Derrière ce plan financier », me dit-il, « il y a une librairie et donc des revenus et donc des familles ». A peine divorcée avec 2 enfants à charge, je sais bien ce qu’il veut dire.

Depuis, ce sont les familles et leurs histoires de vie qui guident ma pratique.

Le contrôle de gestion et la capacité de décision

J’ai l’impression que les chiffres me parlent. La visite d’un atelier me fait prendre conscience de la réalité concrète des chiffres et du contrôle de gestion. C’est une révélation.

Je prend un deuxième emploi en parallèle, en tant qu’adjointe à la direction d’un musée. Tout est à faire en matière de gestion. Pour la première fois, je suis amenée à prendre des décisions qui ont un impact sur les autres et suis confortée dans ma capacité à le faire.

Puis vient l’opportunité de développer des programmes de formation en informatique, comptabilité et bureautique auprès de personnes handicapées. Là encore, je me centre sur l’apprenant pour le comprendre et faire émerger son domaine d’excellence. Sur les 10 années passées au « Réseau » à Charleroi, près de 700 personnes retrouveront le marché du travail.

Toujours rebondir !

Engagée comme directrice de l’Atelier Mosan, je transforme l’« atelier protégé » en « entreprise de travail adapté », mais, je ne peux agir sur les erreurs du passé et le manque d’outils de gestion que je remarque… Après une bataille de 5 ans et la rentabilisation de 3 départements sur 6, il faut liquider malgré la qualité et la valeur des produits et services.

« Avance ! » Ce leitmotiv a guidé toute ma vie professionnelle et personnelle. Si je ne peux obtenir quelque chose, je vais le chercher, quitte à redémarrer d’une page blanche !…

Vaincre la solitude du chef d’entreprise

C’est avec ce vécu, ces expériences et cette connaissance que j’accompagne aujourd’hui les indépendants en création d’entreprise ou en difficulté. Avec cette posture toute personnelle de « formateur-apprenant », je me projette dans l’univers (parfois totalement nouveau pour moi) de l’entrepreneur pour être vraiment avec lui et l’amener le plus loin possible.

Formatrice-Entrepreneure, je lui apporte les méthodes, les clés et outils de gestion qui l’aident à prendre lui-même ses propres décisions. Ainsi, il s’approprie ou se réappropie son entreprise tout en dépassant la solitude de l’indépendant.

suscipit felis risus. tempus ut Aenean felis Praesent justo venenatis,
Share This